Aller au contenu principal

Pourquoi je suis devenue théosophe

Pourquoi je suis devenue théosophe - Annie Besant

1911

Extrait : Croître nécessite de changer, et pourvu que le changement soit graduel et se fasse dans le sens du progrès, il n’est qu’une preuve de vie intellectuelle. Nul ne blâme l’enfant d’avoir fait éclater ses vêtements de baby, ni l’homme de trouver que son costume d’adolescent lui est devenu trop étroit. Mais si l’esprit grandit aussi bien que le corps et vient à s’évader soudain des langes qui lui ont suffi jusque-là, alors poussent des cris d’horreur et de réprobation tous ceux qui considèrent la fossilisation comme une preuve de vigueur mentale.

Quelques membres du parti delà libre-pensée m’ont reproché de m’être reconnue théosophiste. De tous les hommes pourtant un libre-penseur devrait être le dernier à protester per se contre un changement d’opinion, car presque tout libre-penseur l’est devenu et tout son espoir de succès pour sa propagande en pays chrétien, c’est qu’il pourra déterminer les autres à changer comme lui. Continuellement ces messieurs reprochent au chrétien d’avoir un esprit fermé à la controverse et de ne vouloir pas écouter la raison ; mais qu’un d’entre eux découvre et reconnaisse une vérité au delà de ce qu’ils croient eux-mêmes, ils ne se plaindront pas moins du large esprit de ce libre-penseur que de l’esprit étroit du chrétien. En un mot quelques-uns de mes critiques ne tendent à rien moins qu’à créer une infaillibilité nouvelle, aussi absurde et moins vénérable que celle de Rome ; à proclamer qu’ils ont atteint le summum de l’humaine sagesse et que toute connaissance nouvelle est folie ; à faire ce que firent les Églises de tous les âges : planter une palissade autour du champ de vérité et par cela même enclore leur propre cimetière. 

Et pour agir ainsi, il faut que le libre-penseur abjure son credo et s’impose le stigmate de la plus flagrante inconséquence. Il flétrit l’immobilité de l’Église ; c’est de l’obstination ! Il glorifie l’immobilité de sa libre-pensée : c’est de la force ! Il blâme l’Église de fermer les oreilles à la nouvelle vérité qu’il proclame ; et cependant il refuse d’écouter la nouvelle vérité que propose tout autre…

Télécharger l'ebook

     PDF: Pourquoi je suis devenue théosophe

 

     MOBI: Pourquoi je suis devenue théosophe

 

    UPUB: Pourquoi je suis devenue théosophe

 

Pourquoi je suis devenue théosophe